ALCON  Nutrivisc

Nutrivisc 5% Collyre



 Ce produit est un médicament. Si les symptômes persistent ou s'aggravent consultez votre médecin

3,94 € TTC - Ce produit est momentanément indisponible

PARTAGER CETTE FICHE
Copié dans le presse-papier

CIP13 : 3400934239076

Traitement symptomatique du syndrome de l'œil sec. 30 récipients unidose de 0,4 ml.

Description

Collyre en solution en récipient unidose.

Traitement symptomatique du syndrome de l'œil sec.

Posologie

Voie ophtalmique.
EN INSTILLATION OCULAIRE
Adultes (y compris les personnes âgées):
· Instiller dans le cul de sac conjonctival inférieur, en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas et en regardant vers le haut, 1 goutte de collyre dans l'œil ou les yeux malades, 4 fois par jour ou selon la prescription en fonction de la gravité des symptômes.
· Utiliser l'unidose immédiatement après ouverture et la jeter après usage.
· Ne pas réutiliser une unidose entamée. Le contenu d'une unidose est suffisant pour l'administration dans les 2 yeux. L'embout de l'unidose ne doit pas entrer en contact avec l'œil ou une autre surface, du fait du risque de blessure oculaire et de contamination du collyre.
Enfant:
En l'absence d'étude spécifique, l'utilisation de ce collyre n'est pas recommandée chez l'enfant.

Précautions d'emploi

Contre-Indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

Mises en garde

En cas de traitement concomitant par un autre collyre, attendre 15 minutes entre les deux instillations. NUTRIVISC doit toujours être appliqué en dernier.
Ce collyre est présenté en récipient unidose (à usage unique) et ne contient pas de conservateur; l'unidose doit être jetée immédiatement après usage et ne doit pas être conservée en vue d'une utilisation ultérieure.
Si l'irritation de l'œil sec persiste ou s'aggrave, le traitement doit être interrompu et le patient doit consulter un médecin ou un ophtalmologiste.

Grossesse

Il n'existe pas d'étude concernant l'utilisation de la povidone chez la femme enceinte. L'exposition systémique après administration oculaire serait négligeable, une pénétration à travers la cornée semblant improbable du fait de la taille de la molécule.
Il n'y a pas d'étude de tératogenèse disponible chez l'animal.
Il n'existe pas actuellement de données en nombre suffisant sur un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de la povidone lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.
En conséquence, l'utilisation de la povidone peut être envisagée au cours de la grossesse si nécessaire.

Allaitement

Le passage éventuel de la povidone dans le lait maternel n'est pas connu. Cependant, aucun effet sur le nouveau-né/enfant en bas âge allaité n'est attendu puisque l'exposition systémique de la femme allaitante est négligeable.
De ce fait, la spécialité NUTRIVISC peut être utilisée par la femme en période d'allaitement.

Effets sur la conduite

Une vision trouble peut affecter l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Dans ce cas, le patient doit attendre le rétablissement d'une vision normale avant de conduire un véhicule ou d'utiliser des machines.

Effets indésirables

Les événements indésirables sont classés par ordre décroissant de fréquence en utilisant la convention suivante: très fréquente (≥1/10), fréquente (≥1/100, < 1/10), peu fréquente (≥ 1/1000, < 1/100), rare (≥1/10000, < 1/1000), très rare (< 1/10000), et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles):
Affections oculaires
Fréquence indéterminée: sensation transitoire de brûlure ou de paupières collées, vision trouble.
Affections du système immunitaire
Fréquence indéterminée: réactions d'irritation ou d'hypersensibilité.

Composition

Povidone 20,00 mg
Pour un récipient unidose

Excipients : Acide borique, chlorure de sodium, lactate de sodium, chlorure de potassium, chlorure de calcium, chlorure de magnésium, hydroxyde de sodium, eau pour préparations injectables.



Page mise à jour le 09 novembre 2020 14h14

logo_vente_europeen.jpg