COOPERATION PHARMACEUTIQUE FRANCAISE  MYCOSEDERMYL

MYCOSEDERMYL 1% CR T 30G



 Ce produit est un médicament. Si les symptômes persistent ou s'aggravent consultez votre médecin

4,50 € TTC

Ajouter au panier
PARTAGER CETTE FICHE
Copié dans le presse-papier

CIP13 : 3400922151014

Le Mycosedermyl 1% est préconisé dans le traitement ou complément de traitement de certaines affections de la peau ou des muqueuses dues à des mycoses. .

Composition

crème : Nitrate d'éconazole 1 g/100 g. Excipients : Palmitostéarate d'éthylèneglycol et de polyoxyéthylèneglycols (Téfose 63), Macrogolglycérides oléïques (Labrafil M 1944 CS), Paraffine liquide légère, Acide benzoïque, Butylhydroxyanisole (E 320), Parfum, (huile essentielle de lavandin, Huile essentielle d'orange, Huile essentielle de mandarine, Acétate de linalyle, Citronellol, Butylhydroxytoluène (E 321), Dipropylèneglycol), Eau purifiée. Excipient(s) à effet notoire : acide benzoïque, butylhydroxyanisole, butylhydroxytoluène. Ce médicament contient 0,20 g d'acide benzoïque et 0,0052 g de butylhydroxyanisole (E320) et du butylhydroxytoluène (E321).

Indications thérapeutiques

1- Candidoses: Les candidoses cutanées rencontrées en clinique humaine sont habituellement dues à Candida albicans. Cependant la mise en évidence d'un candida sur la peau ne peut constituer en soi une indication. - Traitement : · intertrigos, en particulier génito-cruraux, anaux et périanaux, perlèche, · vulvite, balanite. Dans certains cas, il est recommandé de traiter simultanément le tube digestif. - Traitement d'appoint des onyxis et périonyxis. 2- Dermatophyties: - Traitement : · dermatophyties de la peau glabre, · intertrigos génitaux et cruraux, · intertrigos des orteils. · Traitement des sycosis et kérions : un traitement systémique antifongique associé est à discuter. - Traitement d'appoint : ·teignes, ·folliculites à Trichophyton rubrum ; Un traitement systémique antifongique associé est nécessaire. 3- Pityriasis versicolor 4- Erythrasma.

Posologie

Indications : mycose des plis (intertrigo génital, sous-mammaire, inter-digit) non macérées. - Dose usuelle : La forme conseillée est la crème pendant 1 à 2 semaines (environ 1 à 2 tubes). - Indications : mycose des ongles (onyxis, périonyxis). - Dose usuelle : La forme conseillée est la crème en association à un antifongique per os pendant 1 à 2 mois (environ 4 à 8 tubes). - Indications : dermatophytie de la peau glabre. - Dose usuelle : La forme conseillée est la crème pendant 2 semaines (soit 2 tubes). - Indications : intertrigo génital et crural non macéré. - Dose usuelle : La forme conseillée est la crème pendant 2 à 2 semaines (environ 2 à 3 tubes). - Indications : teignes - Dose usuelle : La forme conseillée est la crème en association à un antifongique per os pendant 4 à 8 semaines (environ 4 à 8 tubes). - Indications : Erythrasma - Dose usuelle : La forme conseillée est la crème pendant 1 à 2 semaines (environ 1 à 2 tubes). Application biquotidienne régulière jusqu'à disparition complète des lésions. Appliquer la crème sur les régions à traiter avec le bout des doigts, quelques gouttes ayant été déposées dans le creux de la main ou directement sur les lésions. Masser de façon douce jusqu'à pénétration complète.

Précautions d'emploi

Ce médicament est contre- indiqué dans les situations suivantes : - Notion d'intolérance ou de sensibilisation aux dérivés imidazolés, ou à l'un des constituants du produit. Candidoses : il est déconseillé d'utiliser un savon à pH acide (pH favorisant la multiplication du candida). En raison de la présence d'acide benzoïque, ce médicament peut provoquer une irritation de la peau, des yeux et des muqueuses. Ce médicament contient du butylhydroxyanisole (E320) et du butylhydroxytoluène (E321) et peut provoquer des réactions cutanées locales (eczéma) ou une irritation des yeux et des muqueuses.

Effets indésirables

- Du fait du faible taux de résorption de l'éconazole (0,5 % - 2 %) sur une peau saine, on peut pratiquement exclure le risque d'apparition d'effets systémiques. Cependant, sur une peau lésée, une grande surface, et chez le nourrisson (en raison du rapport surface / poids et de l'effet d'occlusion des couches), il faut être attentif à cette éventualité. - Localement, les rares manifestations d'intolérance sont des sensations de brûlures, ou parfois prurit et rougeur de la peau :ces manifestations n'entraînent que rarement l'arrêt du traitement (environ 1,7 % des cas). - De très rares cas d'eczéma de contact au site d'application ont été rapportés.



Page mise à jour le 05 octobre 2018 09h52

logo_vente_europeen.jpg