PERRIGO  CLEMENT THEKAN

Milprazikan 16mg/40mg chat



12,20 € TTC

Quantité :
Ajouter au panier
PARTAGER CETTE FICHE
Copié dans le presse-papier

EAN : 3595890218491

Traitement des infestations mixtes par des cestodes immatures et adultes (vers plats) et des nématodes adultes (vers ronds). 2 comprimés.

Description


Chez les chats :
- Traitement des infestations mixtes par des cestodes (vers plats) immatures et adultes et des nématodes (vers ronds) adultes des espèces suivantes :
 
Cestodes :
Echinococcus multilocularis
Dipylidium caninum,
Tænia spp.,
Nématodes :
Ancylostoma tubaeforme,
Toxocara cati.


Contre-indications


Ne pas utiliser chez les chats pesant moins de 2 kg.
Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité au(x) substance(s) active(s) ou à l'un des excipients. 4.4. Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Il est recommandé de traiter en même temps l'ensemble des animaux vivant dans le même foyer.

Il est recommandé de demander l'avis d'un professionnel pour la mise en place d'un programme de contrôle des vers efficace, qui prenne en compte le contexte épidémiologique et les conditions de vie du chat.

Une résistance parasitaire à  une classe particulière d'anthelminthique peut se développer suite à  une utilisation fréquente et répétée d'un anthelminthique de cette classe.

En cas d''infestation par D. caninum, il convient de mettre en oeuvre un traitement concomitant contre les hôtes intermédiaires, tels que les puces et les poux, afin de prévenir toute ré-infestation.




Précautions particulières d'emploi


Précautions particulières d'emploi chez l'animal
Aucune étude n'a été menée sur des chats sévèrement débilités ou présentant une atteinte rénale ou hépatique importante. Le produit n'est pas recommandé dans ces cas-là ou seulement après évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire.

Le traitement des chiens présentant un nombre important de microfilaires circulantes peut parfois donner lieu à l'apparition de réactions d'hypersensibilité telles que : muqueuses pâles, vomissements, tremblements, respiration difficile ou salivation excessive. Ces réactions sont associées à  la libération de protéines des microfilaires mortes ou mourantes et ne constituent pas un effet toxique direct du produit. L'utilisation chez des chiens présentant une microfilarémie n'est donc pas recommandée.
En l'absence de données chez les chats présentant une microfilarémie, il convient de n'utiliser le produit qu'après évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire.

L’échinococcose constitue un danger pour les êtres humains. En cas d’échinococcose, des protocoles spécifiques de traitement, de suivi et de protection des personnes doivent être suivis. Il convient alors de consulter un expert ou un centre de parasitologie. Si le chat est allé dans une région oú Echinococcus spp est très répandu, consulter un vétérinaire.


Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux
Se laver les mains après usage.
En cas d'ingestion accidentelle de comprimés, en particulier par des enfants, consulter immédiatement un médecin et lui montrer la boîte ou la notice.



Effets indésirables


(fréquence et gravité)

Dans de très rares cas, et particulièrement chez les jeunes chats, des symptômes systémiques (tels que de la léthargie), neurologiques (tels que des tremblements musculaires et de l'ataxie) et/ou gastro-intestinaux (tels que des vomissements et de la diarrhée) peuvent être observés après administration du médicament vétérinaire.

Utilisation en cas de gestation, de lactation ou de ponte

Dans une étude, il a été démontré que cette association de substances actives était bien tolérée chez les chattes reproductrices, y compris durant la gestation et la lactation. Etant donné qu'aucune étude spécifique n'a été réalisée avec ce produit, l'utilisation du produit au cours de la gestation ou de la lactation devra faire l'objet d'une évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire.

Interactions médicamenteuses et autres formes d'interactions

L'administration concomitante de l'association praziquantel/milbémycine oxime et de la sélamectine est bien tolérée. Aucune interaction n'a été observée lorsque la dose recommandée pour la sélamectine (lactone macrocyclique) était administrée au cours du traitement avec l'association praziquantel/milbémycine oxime à  la dose recommandée. En l'absence d'autres études, une attention particulière doit être prêtée en cas d'administration simultanée du produit et d'autres lactones macrocycliques. En outre, aucune étude n'a été effectuée sur des animaux reproducteurs.


 


Posologie et voie d'administration


Voie orale.

Conformément aux bonnes pratiques vétérinaires, les animaux doivent être pesés afin de garantir un dosage précis.

Dose minimale recommandée : 2 mg de milbémycine oxime et 5 mg de praziquantel par kg de poids corporel administrés en une seule prise par voie orale.

Le produit doit être administré pendant ou après le repas.
Le produit est un comprimé de petite taille.
Pour faciliter l'administration, le comprimé est aromatisé à la viande (pelliculage).
Les comprimés peuvent être divisés en deux moitiés.

En fonction du poids du chat, la dose à administrer est la suivante :

Poids    Comprimés
2 - 4 kg    1/2 comprimé
> 4 - 8 kg    1 comprimé
> 8 - 12 kg    1½ comprimés 4.10.


Surdosage (symptômes, conduite d'urgence, antidotes), si nécessaire

Une étude a été réalisée avec le produit administré à 1 fois, 3 fois et 5 fois la dose thérapeutique, et sur une durée dépassant le protocole thérapeutique, c'est-à dire 3 administrations à 15 jours d'intervalle. Des signes rarement rapportés à la dose recommandée (voir rubrique « Effets indésirables ») ont été observés à  5 fois la dose thérapeutique après le deuxième et le troisième traitement. Ces signes ont disparu spontanément au bout d'une journée.





Propriétés pharmacodynamiques




La milbémycine oxime appartient au groupe des lactones macrocycliques, produite par la fermentation de Streptomyces hygroscopicus var. aureolacrimosus. Elle est active contre les acariens, les stades larvaire et adulte des nématodes et les larves de Dirofilaria immitis.
L'activité de la milbémycine est liée à  son action sur la neurotransmission chez les invertébrés : la milbémycine oxime, comme les avermectines et autres milbémycines, augmente chez les nématodes et les insectes la perméabilité membranaire aux ions chlorures via les canaux chlorures glutamate-dépendants (apparentés aux récepteurs GABAAet glycine chez les vertébrés). Ceci entraîne une hyperpolarisation de la membrane neuromusculaire, une paralysie flasque et la mort du parasite.

Le praziquantel est un dérivé acétylé de pyrazino-isoquinoléine. Le praziquantel est actif contre les cestodes et les trématodes. Il modifie la perméabilité membranaire au calcium (influx de Ca2+) chez le parasite, ce qui provoque un déséquilibre des structures membranaires et conduit à  la dépolarisation membranaire, à des contractions musculaires (crampes) pratiquement instantanées et à  une vacuolisation rapide du syncytium tégumentaire, responsable de la décomposition du tégument (cloques). Ceci facilite l'élimination dans le tractus gastro-intestinal ou conduit à la mort du parasite.





Caractéristiques pharmacocinétiques



Après administration orale de praziquantel chez le chat, le pic de concentration plasmatique de la substance active est atteint dans les 1 à 4 heure(s).
La demi-vie d'élimination est d'environ 3 heures.
Chez le chien, on observe une biotransformation hépatique rapide, principalement sous forme de dérivés monohydroxylés. La principale voie d'élimination chez le chien est rénale.

Après administration orale de milbémycine oxime chez le chat, le pic de concentration plasmatique est atteint dans les 2-4 heures.
La demi-vie d'élimination est d'environ 32 à 48 heures.
Chez le rat, la métabolisation s'avère être complète bien que lente, étant donné qu'aucune trace de milbémycine oxime non modifiée n'est retrouvée dans l'urine ou les fèces. Les principaux métabolites chez le rat sont des dérivés monohydroxylés, dus à  la biotransformation hépatique. Outre des concentrations relativement élevées dans le foie, on les retrouve également dans les graisses du fait de leur propriété lipophile.


 


Informations pharmaceutiques


Liste des excipients

Noyau
Cellulose microcristalline
Croscarmellose sodique
Stéarate de magnésium
Povidone
Silice colloïdale anhydre

Pelliculage
Arôme naturel de foie de volaille
Hypromellose
Cellulose microcristalline
Stéarate de macrogol
Rouge Allura AC (E129)
Dioxyde de titane (E171)





Page mise à jour le 11 mars 2021 14h14

logo_vente_europeen.jpg